Il y a quelques jours, alors que je préparais la table du goûter comme à mon habitude, j’entendis la porte d’entrée s’ouvrir et des pas dans le couloir. Depuis la cuisine, je criai un joyeux « Coucou ! », sachant qu’il s’agissait de mon fils qui rentrait de sa journée de collège.

C’est pile à ce moment-là que je frôlai la crise cardiaque 😱 : la voix qui me répondit d’un tout aussi joyeux « Coucou Maman » était grave et posée, pas encore celle d’un homme, mais assurément plus celle d’un petit garçon.

Vous ne manquerez pas de me trouver dingo 😅😆 mais, clairement, je n’y suis pas encore habituée. 

Pas encore habituée à cette voix qui change et dont la tonalité évolue d’un jour sur l’autre.

Pas encore habituée à le voir maintenant se baisser pour m’embrasser (et en rajouter un peu, histoire de retourner le couteau dans la plaie 🙄😏 ).

Pas encore habituée à contempler son visage qui se sculpte et dont les airs poupins sont à présent à peine perceptibles.

Pas encore habituée à sa silhouette longiligne au style résolument dandy.

Parce que oui, lorsque je ferme les yeux, je vois encore le petit garçon blondinet au visage rond qui adorait les dinosaures 👦🏼🐲. Je me vois encore lire l’intégrale de Tintin blottie contre lui dans le canapé, découvrir le dernier dessin animé à la mode, jouer à Croq’ Carotte ou aux Playmobils…

Aujourd’hui, il me faut arbitrer le temps d’écran 📱🎮💻🖥, pester pour que les vêtements sales atteignent le bac à linge sans qu’il me faille intervenir, répondre à des questions sur les relations amoureuses ❤, réfléchir avec lui à une orientation pour la rentrée prochaine 🧭…

Les voilà, les défis des parents d’ados :

💡 Accepter que nos petits ne le soient plus tout à fait, mais encore un peu quand même,

💡 Les écouter et apprendre à répondre à leurs nouveaux besoins,

💡 Leur donner l’autonomie qui leur est nécessaire, tout en maintenant un cadre rassurant,

💡 Apprendre à faire face aux éventuels conflits et tensions qui ne manqueront pas de se manifester tôt ou tard,

💡 Les épauler lorsque leurs transformations physiques feront vaciller une confiance en soi fragile,

💡 Profiter de chaque instant, surtout, même lorsque tout est compliqué, car l’heure qui les rapproche du départ du nid n’est plus si loin…

Bref, cette nouvelle étape dans la parentalité n’est pas (non plus) un long fleuve tranquille 🤪😵. Je vous la souhaite quoiqu’il en soit la plus douce et sereine possible 😉 !

Quand j’ai réalisé que mon enfant était devenu ado…
close

Envie de recevoir une Newsletter pleine de bonne humeur et d'astuces ?

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception, une fois toutes les deux semaines !

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.